Pourquoi libérer l’entreprise ?

Pourquoi libérer l’entreprise ? Pour quelles perspectives ?

7th novembre, 2017 Posté par Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management des conflits 0 commentaires on “Pourquoi libérer l’entreprise ? Pour quelles perspectives ?”

Un débat qui remet en question le management dans un contexte économique et social inédit. Pourquoi libérer l’entreprise en ce XXIème siècle ?

Qu’est ce qui justifie de remettre en cause tout un héritage culturel bien ancré ? Et pourquoi libérer l’entreprise ?

Le monde économique d’aujourd’hui est d’une complexité bien différente de celui qui a amené Frederick Winslow Taylor à concevoir l’organisation «scientifique» du travail (OST). Si l’on se pose tant la question de pourquoi libérer l’entreprise, c’est sans doute que cet héritage hante toujours nos structures. Comment ne pas s’en étonner à l’époque du numérique et de l’intelligence artificielle ?

Réactivité, souplesse, inventivité sont devenues des qualités primordiales de survie et des atouts stratégiques. L’innovation doit pouvoir s’inviter partout dans l’entreprise. Ce n’est plus uniquement l’affaire d’une cellule spécialisée dite de R&D.

La révolution numérique va certainement accélérer une autre révolution, celle du management et favoriser l’innovation managériale. Le mode “Top down” et le clivage décideur/exécutant est largement remis en cause par le “nouveau monde” qui se dessine à grande vitesse. Le modèle des entreprises traditionnelles est de moins en moins adapté aux enjeux actuels. Il s’agit maintenant d’agir autrement plutôt que de vouloir faire mieux avec ce que l’on fait déjà.

 

Pourquoi libérer l'entreprise ?

Pourquoi libérer l’entreprise si ce n’est pour générer une mutation de l’organisation ?

Vu son ampleur, un tel projet doit d’abord être initié et porté par le dirigeant lui-même. Pour être ensuite soutenu par les managers. C’est à lui de baliser le chemin tout en assumant les risques. Le paradoxe c’est qu’en période de crise et de grande incertitude, la tendance est de vouloir se  raccrocher à ce qui est connu et de favoriser une politique court-termiste.

Pourtant, l’importance des transformations nécessitent inévitablement une vision à moyen et long terme. C’est pourquoi libérer l’entreprise ne peut se réaliser qu’avec l’ensemble des salariés concernés, dans la durée et la profondeur.

Avant de lancer une mutation généralisée avec tous les inconvénients déstabilisants que cette action suppose, des tests grandeurs natures sont indispensables. Il n’y a pas de recette universelle pour réussir une telle démarche. L’impact social est toujours très difficile à anticiper. Le changement est particulièrement redouté par les intéressés surtout lorsque la confiance est plutôt en berne.

Cependant par l’approche systémique, le dirigeant peut, dans un premier temps, obtenir une bonne cartographie dynamique des flux et interactions qui animent son entreprise. Cette connaissance à la fois globale et relativement fine du fonctionnement de sa structure va lui permettre d’appréhender chaque situation aussi conflictuelle, confuse et ambiguë qu’elle puisse être.

C’est un préalable déterminant pour réussir à trouver les modes d’action les plus appropriés. L’objectif est de faire bouger les différentes organisations internes nées de toutes les procédures, habitudes et croyances qui se sont construites au fil du temps.

 

Dans la question : Pourquoi libérer l’entreprise ? Comment ne pas entendre un besoin grandissant d’autonomie et de motivation intrinsèque ?

Selon Daniel Pink “La vérité sur ce qui nous motive- 2011”, le secret de la performance individuelle, c’est le besoin profondément humain d’apprendre, de créer et de s’améliorer sans cesse. Le mythe de “la carotte et du bâton” perpétué encore à ce jour jusque dans notre système éducatif ne fonctionne plus ! Pour autant, a-t-il vraiment fonctionné durablement un jour ?

Dans ses conclusions Daniel Pink affirme :

“…Il y a une divergence entre ce que la science sait et ce que le monde des affaires fait” et d’ajouter” : “Et voici ce que la science sait. Un : les récompenses du 20ème siècle, ces motivateurs que nous croyons être naturels du business marchent, mais seulement dans un spectre étroit de situations. Deux : ces récompenses “si, alors” détruisent la créativité. Trois : le secret de hautes performances n’est pas dans les récompenses et punitions mais dans cette pulsion intrinsèque et invisible. L’aspiration à faire les choses pour les faire. L’envie de faire les choses parce qu’elles ont du sens…”

Alors pourquoi libérer l’entreprise ? Pour permettre à la créativité de s’exprimer dans un monde qui se digitalise de façon exponentielle. Un monde qui, inversement, confie de plus en plus ses tâches algorithmiques à des robots ultra performants en lieu et place des hommes.

L’entreprise a aujourd’hui les moyens de répondre au besoin de chacun d’être autonome dans son métier. Bon dans ce qu’il fait tout en donnant du sens à sa vie professionnelle.

Le concept de l’entreprise libérée est avant tout un chemin et non un aboutissement. C’est un processus de transformation qui se réalise avec le temps. Les réussites, les réajustements, les erreurs, les innovations… font partie de l’aventure et seront spécifiques à chaque organisation.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Email: am.buloup@amandco.fr
Téléphone: 06 25 31 93 07

Articles récents: AM&Co

Innovation managériale et performance globale

Innovation managériale et performance globale

Quel est l’impact de l’innovation managériale sur la performance globale de l’entreprise ? Le bien-être au travail, un levier de croissance gagnant/gagnant ! Innovation managériale et performance globale, un mariage de raison   L’innovation managériale et la performance globale de l’entreprise répondent à un double besoin. D’un coté, on constate que de plus en plus […]

Un management par projet, agile et en cohérence avec les nouveaux enjeux du XXIe siècle

Un management par projet, agile et en cohérence avec les nouveaux enjeux du XXIe siècle

Les managers sous pression sont-ils prêts à renoncer à une relation hiérarchique pour s’engager dans un management par projet, agile ? Qu’est ce que le management par projet, agile ? La langue française définit le projet comme « ce que l’on a l’intention de faire et l’estimation des moyens pour y parvenir ». C’est globalement prendre en […]