Manager au féminin

MANAGER AU FÉMININ

Le management adaptatif, un corollaire du Manager au féminin ?

Manager au féminin, une question de neurones ?

 

La question est de savoir s’il existe réellement des personnes susceptibles de manager au féminin. A cette interrogation, et de par mes observations et expériences, je peux affirmer que…oui !  Les femmes dirigeantes et managers qui en viennent à assumer totalement leur personnalité et leur background, sont en capacité de développer un management  féminin spécifique et efficace.

Concernant ces fameux neurones, il est peut-être utile de rappeler quelques éléments connus les concernant. Ces cellules appartiennent au système nerveux et sont indispensables dans notre quotidien. Elles sont, par ailleurs, spécialisées dans la communication et le traitement des informations.

Normalement, le cerveau humain est constitué d’environ 86 à 100 milliards de neurones qui communiquent entre eux via un million de milliards de synapses ou zones de contact. Tout ou une partie de ces connexions vont s’établir tout au long de la vie de l’être humain en fonction d’innombrables interactions avec l’environnement ou…disparaître si elles n’ont plus d’utilité.

A présent, qu’en est-il des caractéristiques structurelles des neurones à la naissance ? Et bien, il semblerait que dans l’état actuelle de nos connaissances, la qualité des neurones et le nombre de connexions potentielles n’ont rien à voir avec le genre féminin ou masculin. Nous voilà rassurés sur ce point.

 

Manager au féminin, une question de culture ?

 

Les différences observées dans la manière d’être et de faire des femmes seraient plutôt la résultante d’un apprentissage. Aujourd’hui, il est en effet couramment admis que les diversités de comportement sont en très grande partie liées au contexte familial, social, éducatif, culturel et au modèle de représentation du féminin et du masculin mis en avant par la société.

En conséquence, les divergences ne résultent pas d’un « féminin » à opposer à un « masculin ». Elles sont liées à un vécu et une construction sociale. A cette réalité, il est nécessaire d’ajouter d’autres paramètres typiquement biologiques comme l’imprégnation hormonale. Celle-ci a une influence certaine et différenciée sur le comportement féminin et masculin.

Manager au féminin, mythes ou réalité ?

 

En fait, il serait plus juste de parler d’un leadership plutôt féminin (à l’écoute, bienveillant et dans la réflexion). Et un leadership masculin (autoritaire, tranchant et dans l’action) en référence aux stéréotypes « genrés ».

Ce clivage n’a pas, en soi, un intérêt particulier. Il permet juste de rappeler que pour des raisons historiques, le leadership masculin est le plus répandu dans les entreprises. Il est la norme et les hommes ont préféré s’y conformer avec, heureusement, un certain nombre de nuances.

En fait, les manager au féminin n’ont aucune raison de l’adopter comme étant l’unique référence professionnelle admise. Par définition, être un leader c’est avoir la capacité, d’influencer et de fédérer un groupe de personnes dans la perspective d’atteindre un objectif clairement identifié. Cette capacité nécessite notamment deux types de talents essentiels : savoir communiquer et savoir écouter.

C’est exactement ce qui caractérise les personnes qui ont fait le choix de manager au féminin.

Manager au féminin

Qu’est ce qui relie le management adaptatif  et le manager au féminin ?

 

Le management adaptatif est un management qui s’adapte au contexte, au moment et aux personnes. Il demande, outre des qualités de leader, de la flexibilité, de la réactivité et une bonne connaissance des comportements. Un des objectifs essentiel est de faire réussir les équipes dans le respect des fondements de l’entreprise.

De fait, le management adaptatif va dans le sens de l’innovation managériale. Il est également un facilitateur dans le cadre d’une politique de management des conflits. Je constate aujourd’hui qu’il existe de plus en plus d’organisations qui souhaitent évoluer vers l’entreprise libérée ou participative.

Lorsque j’accompagne des femmes managers ou dirigeantes, je les aide à renforcer leur capacité à manager au féminin. Cest, de mon point de vue, du management adaptatif associé à certains ingrédients du leadership masculin.

 

Un exemple de manager au féminin

 

Pour exemple, dans un contexte particulier, j’ai suivi une jeune cheffe d’entreprise dans le cadre d’une transmission familiale. La situation était complexe puisqu’elle travaillait déjà dans l’entreprise dans un poste clé mais opérationnel. Elle voulait mettre à profit ce changement pour installer progressivement un management collaboratif.

Le changement vers un management au féminin a commencé par l’acceptation de son nouveau rôle tout en sortant de l’opérationnel. Il a fallu qu’elle construise une nouvelle relation de confiance avec ses collaborateurs. Tout en y mettant un savant dosage de distance et de respect mutuel. Elle avait une idée assez précise de ce qui pouvait être rapidement amélioré. Et, elle connaissait les besoins en autonomie et encadrement de chacun.

C’est en respectant le rythme et toutes les spécificités de l’organisation qu’il a été possible d’obtenir l’adhésion et l’engagement d’une majorité de personnes. Plusieurs mois d’un patient travail ont été nécessaire pour atteindre les premières étapes significatives. Mais le mouvement est lancé et ne devrait plus s’arrêter.

Quelque soit la situation, il n’y a pas de modèle que l’on puisse plaquer in extenso. C’est une progression pas à pas et irrégulière. Les erreurs et les échecs font partie du processus tout autant que les succès qui amènent à la réussite.

 

“Si vous voulez réussir, il faut ouvrir de nouvelles voies et éviter les chemins empruntés par les promesses de réussite.” John Rockefeller

PROCHE DE VOUS ET A L’ECOUTE DE VOTRE PROJET

Un accompagnement spécifique pour manager au féminin avec succès

Une approche pragmatique en toute confiance, convivialité et méthode qui transcende le management