L'entreprise libérée

L’entreprise libérée

 

Depuis quelques années, on entend parler de l’entreprise libérée, mais de quel enfermement doit-on libérer l’entreprise ?

 

L’entreprise libérée, libérée de quoi ?

 

Peut–être que tout simplement l’entreprise libérée est celle qui est sortie, par le haut, du carcan de son histoire.

Dans une entreprise, la plus petite partie de son organisation jusqu’à l’individu lui-même est le reflet du système dans son ensemble. Celui-ci se construit au fil du temps en fonction des périodes de calme et de tempêtes.

On peut considérer que chaque personne impliquée a un impact sur le fonctionnement global de l’entreprise. Cependant, il est bien évident que le dirigeant et les managers ont la plus grande influence sur la coordination et la cohérence du système.

Changer de paradigme, c’est remettre en cause les standards managériaux et organisationnels. C’est savoir reconnaître et gérer les conflits dans l’entreprise. C’est également pour le dirigeant et ses éventuels actionnaires avoir la volonté de se « désenchaîner » de la financiarisation sans limite.

De l’entreprise hiérarchique à l’entreprise libérée

 

Le dirigeant peut décider de sortir progressivement d’une organisation hiérarchique et procédurale à tout moment du cycle de vie de l’entreprise.

Pour atteindre ses objectifs, il est indispensable que le dirigeant ait une vision globale du processus de transformation. Il doit pouvoir compter sur la capacité de ses managers à changer de posture et à avoir une attirance pour la relation humaine.

Toutefois pour être efficace, le manager a lui aussi besoin qu’on lui prête de l’attention et que l’on reconsidère les priorités de son travail managérial.

Pour réaliser toutes ces mutations, des entreprises françaises se sont inspirées notamment du concept de l’entreprise libérée. On peut citer, à titre d’exemple, l’entreprise Poult

 

L’entreprise libérée, un modèle inspirant

 

L’objectif premier de l’entreprise libérée c’est avant tout la satisfaction des besoins des hommes et des femmes qui travaillent dans l’entreprise. La performance financière devient plutôt une conséquence du bien être au travail qui en découle.

Ce type d’entreprise a la particularité d’être toujours en mouvement. Elle a pris conscience de l’intérêt de développer un mode adaptatif permanent en phase avec son écosystème.

Management par projet

Dans cette démarche, les managers pratiquent naturellement l’innovation managériale. Ils favorisent et encouragent les initiatives à tous les différents niveaux de l’organisation.

Mais pour en arriver à ce stade de success-story, les managers doivent être vigilants et veiller à ne pas déstabiliser leurs équipes. En effet, certaines personnes ont probablement été considérées pendant une bonne partie de leur carrière comme des exécutantes. Il n’est évidemment pas envisageable de leur demander, du jour au lendemain, de devenir autonome, de communiquer, d’apporter des idées et des solutions.

 

Exemple d’un dirigeant prêt à faire de son entreprise, une entreprise libérée

 

J’ai eu le cas d’un dirigeant qui venait de reprendre une PME dans l’industrie hydraulique. N’étant pas du métier, il choisit de s’associer avec un opérationnel particulièrement compétant…techniquement.

Puis, sans une réelle préparation et connaissance du fonctionnement systémique de son entreprise, il décide de sa mutation vers un modèle du type entreprise libérée.

L’associé, totalement déstabilisé, prend peur et tombe malade. C’est à ce stade que je suis intervenue à la demande du dirigeant. J’ai d’abord étudié sur le « terrain » et avec les managers l’organisation et l’imbrication de tous les flux internes et externes. Puis, nous avons élaboré une méthodologie évolutive propre aux besoins et spécificités de l’entreprise. Dans le même temps, il a fallu négocier et gérer le retour ponctuel de l’ancien dirigeant. Dans l’étape suivante, il a été nécessaire de rassurer et préparer l’associé à s’investir autrement dans la mise en place de la nouvelle organisation.

 

En conclusion, comment intégrer un concept du type entreprise libérée ?

 

Vouloir faire évoluer son entreprise est un choix responsable. Faire en sorte que le travail retrouve sa dimension collective et que chacun puisse fonctionner en toute autonomie selon ses capacités, c’est se tourner vers l’avenir.

Cependant, comme pour toute nouvelle stratégie c’est au dirigeant d’en assumer le déploiement tout en se dotant des moyens nécessaires pour réussir la délégation de la mise en œuvre.  La préparation en amont et sur “le terrain” en fait intégralement partie.

C’est mon rôle d’accompagner le dirigeant et les managers dans l’initiation d’un tel projet. Mon objectif étant que, grâce à un nouvel état d’esprit que je qualifierais d’attentif, chacun  trouve pleinement sa place. Il est essentiel que tous les acteurs soient en phase avec leur entreprise, désormais en mouvement permanent.

 

Dans le nouveau monde, ce n’est pas le plus gros poisson qui mange le petit ; c’est le plus rapide qui mange le plus lent. Klaus Schwab, Founder and Executive Chairman

PROCHE DE VOUS ET A L’ECOUTE DE VOTRE PROJET

Transformer son entreprise, c’est possible maintenant !

Une approche pragmatique en toute confiance, convivialité et méthode qui facilite l’évolution de chacun dans l’entreprise