Posts in Management des conflits

management par projet agile

Un management par projet, agile et en cohérence avec les nouveaux enjeux du XXIe siècle

décembre 12th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Un management par projet, agile et en cohérence avec les nouveaux enjeux du XXIe siècle”

Les managers sous pression sont-ils prêts à renoncer à une relation hiérarchique pour s’engager dans un management par projet, agile ?

Qu’est ce que le management par projet, agile ?

La langue française définit le projet comme « ce que l’on a l’intention de faire et l’estimation des moyens pour y parvenir ». C’est globalement prendre en compte l’organisation et la démarche pour le construire. Le management par projet, agile, implique d’autres paramètres et, en particulier, la reconnaissance de la valeur des collaborateurs. Il est basé sur une approche collaborative avec une coopération de plusieurs métiers au service d’un objectif partagé. L’entreprise qui projette d’être encore là demain pour ses clients, choisit d’atteindre cet objectif en mettant en place une organisation fluide et évolutive.

Avec une organisation de type management par projet, l’entreprise sort de son cadre habituel. Elle développe sa capacité d’auto-organisation et d’autorégulation des équipes. Dans ce contexte, la structure peut faire émerger tout son potentiel d’agilité. L’innovation et la prise de risque font partie de son ADN.

 

Le management par projet, agile. Quelle structure ?

Dans le cadre d’un management par projet agile, la participation des acteurs est plutôt à géométrie variable. Certains interviennent à temps partiel ou de façon intermittente, d’autres à temps complet. Certains sont totalement détachés, d’autres fonctionnent en simultané et restent rattachés à leur service d’origine.

La force d’un  projet “agile” est de pouvoir combiner instantanément et pour la durée nécessaire, des compétences internes et éventuellement externes à l’entreprise.

Simplifier l’organisation est impératif pour pouvoir construire un cadre favorable à la transversalité et à l’interdisciplinarité. L’objectif est que chaque partie prenante soit en capacité de collaborer en mode adaptabilité et innovativité.

Le projet agile évolue en permanence jusqu’à son aboutissement. Il dessine son chemin au fil des essais, expérimentations, erreurs, remises en cause, succès,… Un fonctionnement qui s’inspire, sous un certain angle, du concept de l‘entreprise libérée

 

Qu’en est-il de la fonction d’encadrement dans le contexte d’un management par projet agile?

Le management agile fait appel à de l’innovation managériale . Celle-ci place le manager plus dans un rôle de coordinateur ou de chef d’orchestre, que de chef. Une telle organisation répond mieux à l’attente des collaborateurs d’aujourd’hui et de demain. Apparaît, en effet, une nouvelle génération de salariés à tendance plutôt intrapreneur qui se veulent de plus en plus autonomes et prêts à s’engager autrement. C’est l’écologie typique des startups dont les structures inspirent aujourd’hui les organisations dites traditionnelles.

Dans un management par projet agile, la notion d’encadrement d’une équipe semble disparaître au profit de celle de leader d’action. Cette fonction lui est reconnue en tant que telle, soit parce qu’il est à l’origine du projet soit parce qu’il a été désigné par sa direction comme étant le plus à même de le piloter. Si son rôle est essentiel, il n’est cependant pas basé sur des relations hiérarchiques imposées mais sur une légitimité reconnue par son équipe. La confiance ne lui étant pas acquis d’emblée, le pilote d’un projet doit la bâtir. Il y arrive, en particulier, grâce à sa capacité a être un facilitateur, à sa réactivité et à la qualité de sa communication.

Le management par projet c’est éloigné du concept d’encadrement des années passées. Il se base sur une approche adaptative permanente autorisant les personnes intuitives et créatives à, elles aussi, sortir du cadre et révéler leur talent.

Manager commercial au féminin

Manager commercial féminin, une manne pour les entreprises qui bougent !

novembre 14th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Manager commercial féminin, une manne pour les entreprises qui bougent !”

Le modèle managérial français est en plein évolution. Quid de la place du manager commercial féminin ? Faut-il encore distinguer un style lié au genre ?

Le manager commercial féminin doit affirmer sa propre légitimité

D’une manière générale, diriger une équipe demande une belle force endogène. Ceci est d’autant plus vrai que l’on est une femme, que son équipe commerciale est principalement composée d’hommes et que l’on se retrouve dans une industrie traditionnelle. Il n’est cependant pas nécessaire de réunir tous ces paramètres dans une seule et même expérience pour démontrer la difficulté d’être un manager commercial féminin. En effet, en tant que manager, une femme n’a pas d’emblée le même crédit de confiance que son homologue masculin. Elle doit prouver à chaque instant qu’elle est à la hauteur de sa fonction…et de préférence dépasser les attentes !

L’histoire veut qu’il y ait eu plus d’hommes à diriger les femmes que l’inverse. Il est donc important que les managers femmes soient intimement convaincues de leur légitimité et, s’il n’y a pas beaucoup de modèles pour les inspirer, c’est très bien ainsi. Elles vont innover et être dès à présent la source du renouveau managérial tant attendu par l’entreprise en mouvement.

Fini l’autocensure et le manque de confiance en soi. La femme manager a la capacité d’apprivoiser l’entreprise et son environnement, d’ailleurs le mot conquête est un substantif définitivement féminin, selon le dictionnaire.

 

Le manager commercial féminin face à son équipe

manager commercial féminin

Diriger une équipe n’est pas simple et ne s’improvise pas. Les diplômes, l’expérience, l’état d’esprit sont des facteurs importants dans la réussite de sa mission, mais ne suffisent pas. Un manager commercial féminin ou masculin n’est respecté que s’il est une valeur sûre pour son équipe. Il obtient la confiance de ses commerciaux uniquement par ses actes et la qualité de son propre engagement.

D’une manière générale, les commerciaux n’ont pas la vie facile quoiqu’en pensent les sédentaires de l’entreprise. Ils sont l’interface entre le client et la production et doivent réaliser leurs objectifs. De fait, le rôle du manager commercial est assez complexe. Dans l’organisation, c’est en somme, la fonction la plus entrepreneuriale qui soit après celle du dirigeant.

En tant que femme, il est donc vital de trouver son style de management en évitant définitivement d’osciller entre le type émotionnel et l’autoritarisme. Là encore et plus qu’ailleurs, il est indispensable pour une responsable ou une directrice commerciale de développer un modèle de leadership au féminin.

 

Le manager commercial féminin dans le cadre d’une entreprise libérée

Associer l’idée d’un management au féminin avec le concept de l’entreprise libérée est tout à fait acceptable et recommandable. La plupart des femmes ont une autre approche du pouvoir que les hommes. Elles envisagent souvent l’organisation autrement et s’accommode particulièrement bien de l’état d’esprit que l’on trouve dans les entreprises digitales.

Dans un contexte où la concurrence est rude et multiple, le manager commercial féminin ne peut qu’apporter un souffle nouveau et les compétences d’un leader humain. Leur sens de l’organisation et leur ténacité sont également de véritables atouts pour l’entreprise de demain. Fine négociatrice et très créative, la femme manager sait aussi se montrer altruiste au sens de l’intérêt de l’autre.

En prenant le temps de comprendre les enjeux avant d’agir, elle pilote avec régularité ses équipes. En favorisant l’écoute, le dialogue et la concertation, elle résout au quotidien toutes les oppositions et conflits interpersonnels.

Manager au féminin c’est donner vie et non dominer.

Selon Cecile Dejoux, “on est tous des managers au féminin quand on crée les conditions de succès pour donner vie à des projets, faire éclore des talents, ouvrir une voie d’exploration, valoriser les possibles et encourager les initiatives”.

 

Pourquoi libérer l’entreprise ?

Pourquoi libérer l’entreprise ? Pour quelles perspectives ?

novembre 7th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management des conflits 0 thoughts on “Pourquoi libérer l’entreprise ? Pour quelles perspectives ?”

Un débat qui remet en question le management dans un contexte économique et social inédit. Pourquoi libérer l’entreprise en ce XXIème siècle ?

Qu’est ce qui justifie de remettre en cause tout un héritage culturel bien ancré ? Et pourquoi libérer l’entreprise ?

Le monde économique d’aujourd’hui est d’une complexité bien différente de celui qui a amené Frederick Winslow Taylor à concevoir l’organisation «scientifique» du travail (OST). Si l’on se pose tant la question de pourquoi libérer l’entreprise, c’est sans doute que cet héritage hante toujours nos structures. Comment ne pas s’en étonner à l’époque du numérique et de l’intelligence artificielle ?

Réactivité, souplesse, inventivité sont devenues des qualités primordiales de survie et des atouts stratégiques. L’innovation doit pouvoir s’inviter partout dans l’entreprise. Ce n’est plus uniquement l’affaire d’une cellule spécialisée dite de R&D.

La révolution numérique va certainement accélérer une autre révolution, celle du management et favoriser l’innovation managériale. Le mode “Top down” et le clivage décideur/exécutant est largement remis en cause par le “nouveau monde” qui se dessine à grande vitesse. Le modèle des entreprises traditionnelles est de moins en moins adapté aux enjeux actuels. Il s’agit maintenant d’agir autrement plutôt que de vouloir faire mieux avec ce que l’on fait déjà.

 

Pourquoi libérer l'entreprise ?

Pourquoi libérer l’entreprise si ce n’est pour générer une mutation de l’organisation ?

Vu son ampleur, un tel projet doit d’abord être initié et porté par le dirigeant lui-même. Pour être ensuite soutenu par les managers. C’est à lui de baliser le chemin tout en assumant les risques. Le paradoxe c’est qu’en période de crise et de grande incertitude, la tendance est de vouloir se  raccrocher à ce qui est connu et de favoriser une politique court-termiste.

Pourtant, l’importance des transformations nécessitent inévitablement une vision à moyen et long terme. C’est pourquoi libérer l’entreprise ne peut se réaliser qu’avec l’ensemble des salariés concernés, dans la durée et la profondeur.

Avant de lancer une mutation généralisée avec tous les inconvénients déstabilisants que cette action suppose, des tests grandeurs natures sont indispensables. Il n’y a pas de recette universelle pour réussir une telle démarche. L’impact social est toujours très difficile à anticiper. Le changement est particulièrement redouté par les intéressés surtout lorsque la confiance est plutôt en berne.

Cependant par l’approche systémique, le dirigeant peut, dans un premier temps, obtenir une bonne cartographie dynamique des flux et interactions qui animent son entreprise. Cette connaissance à la fois globale et relativement fine du fonctionnement de sa structure va lui permettre d’appréhender chaque situation aussi conflictuelle, confuse et ambiguë qu’elle puisse être.

C’est un préalable déterminant pour réussir à trouver les modes d’action les plus appropriés. L’objectif est de faire bouger les différentes organisations internes nées de toutes les procédures, habitudes et croyances qui se sont construites au fil du temps.

 

Dans la question : Pourquoi libérer l’entreprise ? Comment ne pas entendre un besoin grandissant d’autonomie et de motivation intrinsèque ?

Selon Daniel Pink “La vérité sur ce qui nous motive- 2011”, le secret de la performance individuelle, c’est le besoin profondément humain d’apprendre, de créer et de s’améliorer sans cesse. Le mythe de “la carotte et du bâton” perpétué encore à ce jour jusque dans notre système éducatif ne fonctionne plus ! Pour autant, a-t-il vraiment fonctionné durablement un jour ?

Dans ses conclusions Daniel Pink affirme :

“…Il y a une divergence entre ce que la science sait et ce que le monde des affaires fait” et d’ajouter” : “Et voici ce que la science sait. Un : les récompenses du 20ème siècle, ces motivateurs que nous croyons être naturels du business marchent, mais seulement dans un spectre étroit de situations. Deux : ces récompenses “si, alors” détruisent la créativité. Trois : le secret de hautes performances n’est pas dans les récompenses et punitions mais dans cette pulsion intrinsèque et invisible. L’aspiration à faire les choses pour les faire. L’envie de faire les choses parce qu’elles ont du sens…”

Alors pourquoi libérer l’entreprise ? Pour permettre à la créativité de s’exprimer dans un monde qui se digitalise de façon exponentielle. Un monde qui, inversement, confie de plus en plus ses tâches algorithmiques à des robots ultra performants en lieu et place des hommes.

L’entreprise a aujourd’hui les moyens de répondre au besoin de chacun d’être autonome dans son métier. Bon dans ce qu’il fait tout en donnant du sens à sa vie professionnelle.

Le concept de l’entreprise libérée est avant tout un chemin et non un aboutissement. C’est un processus de transformation qui se réalise avec le temps. Les réussites, les réajustements, les erreurs, les innovations… font partie de l’aventure et seront spécifiques à chaque organisation.

management par projet définition

Management par projet, définition d’une organisation unique et agile

septembre 26th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Management par projet, définition d’une organisation unique et agile”

Le management par projet est une forme de gestion. Une sorte de révolution culturelle pour un certain nombre d’entreprises aujourd’hui. Découvrez le management par projet ou la définition d’une méthode qui remet en question les pouvoirs hiérarchiques !

Le management par projet, définition d’une obligation de moyens

L’expérience montre que beaucoup de paramètres contribuent au succès de cette nouvelle organisation. En priorité, on peut citer l’implication du dirigeant avec l’ensemble de la direction. Et l’instauration d’une politique de communication et de transparence.  Mais à cette approche s’ajoute un autre élément décisif. Il est, en effet, fondamentale de considérer que le management par projet, par définition, replace nécessairement les femmes et les hommes au cœur de l’entreprise.

Cette dimension est capitale et représente une véritable innovation managériale.  Aujourd’hui, quelque soit les générations et sans doute encore plus les nouvelles générations, la confiance, l’autonomie, la reconnaissance et le sens sont au centre de leurs préoccupations et conditionnent leur engagement.

 

Management de projet définition


Le management par projet, définition d’un nouveau moteur pour l’entreprise

Le management par projet est un modèle d’organisation efficace contre l’atonie d’une structure. Cependant, il remet en question le principe d’un fonctionnement par strate hiérarchique. D’une structure pyramidale compliquée mais relativement stable, le système évolue vers un type de structure matricielle flexible et complexe. Dans un management par projet, par définition les collaborateurs fonctionnent en mode réseau.

C’est un vrai changement de culture pour les entreprises traditionnelles avec une remise en question de l’organisation et du management. Un tel changement ne peut se réaliser qu’en respectant le rythme biologique de l’entreprise. C’est l’apprentissage d’un mode agile basée sur des réajustement permanents. Succès et embûches font partie du processus.

 

 

Le management par projet, quelques définitions d’une organisation qui mise sur la coopération et la coordination

La question est de savoir comment construire une structure organisationnelle souple, productive, innovante, sans jeux de pouvoir et de domination, réactive aux changements et qui stimule le potentiel de chacun. Utiliser le projet comme canalisateur d’énergie permet de mobiliser chez tous les collaborateurs un esprit de coopération.

Il n’y a pas une seule définition du management par projet car chaque entreprise peut inventer sa solution. Cependant, l’AFNOR précise que l’on peut parler de management par projet lorsque “les organismes structurent leur organisation et adaptent leurs règles de fonctionnement à partir et autour des projets à réaliser.”

Dans l’absolue, le principe est de constituer des îlots d’activité et de réflexion. Par exemple, spontanément et ponctuellement pour résoudre un problème ou de manière plus formel pour construire et réaliser un projet. Chaque acteur est potentiellement multi-casquette. Il apporte ses différentes compétences à un ou plusieurs projets et y consacre le temps juste nécessaire.

Coordination et auto-organisation sont les maîtres mots d’un management par projet réussi.

innovation managériale, exemples

Que penser de l’Innovation managériale ? Exemple
s de grandes et petites entreprises qui ont franchi le pas

septembre 19th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Que penser de l’Innovation managériale ? Exemple
s de grandes et petites entreprises qui ont franchi le pas”

L’innovation managériale, un exemple inspirant pour les entreprises en mouvement!

L’innovation managériale par l’exemple, celle d’une valeur fondamentale : la confiance

L’innovation managériale et ses exemples de réussite et d’échec ont ouvert la voie à la réflexion. Et à une certaine forme de prise de risque. En particulier, ils ont permis de mettre en évidence l’importance de la relation basée sur la confiance.

Jusqu’à un passé récent, le Français était reconnu pour être méfiant, critique et cynique. Mérite-t-il encore cette réputation aujourd’hui ? Il est vrai qu’il m’arrive encore de rencontrer cette tendance chez certains dirigeants et parmi les collaborateurs. La plupart d’entre eux ont développé une grande méfiance et sont désabusés. Est-ce la conséquence d’un certain syndrome du “tout sous contrôle” et du “pas une oreille qui dépasse” qui a été longtemps la règle dans certaines entreprises ? Probablement une des causes premières !

 

Innovation managériale exemple


L’innovation managériale, l’exemple d’une opportunité pour toutes les entreprises

Depuis quelques années déjà la transformation des entreprises est en marche et s’est accéléré avec l’arrivée de nouveaux dirigeants issus notamment du monde des startups. L’exemple de l’innovation managériale est certainement très représentatif de la volonté des entreprises humaines de s’adapter aux défis du futur.

C’est une opportunité unique de faire évoluer un management traditionnellement autocratique vers un management qui tend vers la démocratie.

Une telle vision d’entreprise est nécessairement l’affaire de toutes les parties prenantes. Elle est partagée et comprise par tous. Chacun se sent concerné, motivé et est en mesure d’apporter sa pierre à la l’édifice en s’impliquant à son échelle dans le comment.

 

Exemples d’innovation managériale dans les grandes et petites entreprises

De grandes entreprises ont pris le risque de cette démarche innovante, plus ou moins inspirée du concept de l’entreprise libérée, C’est le cas par exemple de la société Californienne Intuit et sa célébration de la défaite (Gestion du droit à l’erreur), du biscuitier français Poult et de son incubateur de projets internes (intrapreneurs).

Elles font peut-être moins l’actualité, mais les petites entreprises sont  également des exemples d’innovations managériales. Citons, par exemple, la société E.M.I, spécialiste de la tôlerie fine de précision. Elle a procédé à une mutation progressive de son organisation en visant un management éthique. Dans le domaine du conseil en stratégie, la société INSANIAM a fait le choix d’être hyper-innovante dès sa création. Structurée comme les réseaux, cette PME a fait de l’intrapreneuriat la base de son organisation et de l’évolution permanente le fondement de sa culture.

Toutes les expériences d’entreprise peuvent être source d’inspiration. Mais elles restent uniques et ne peuvent être copiées. A chaque entité de trouver sa voie et son rythme pour réaliser le progrès social et économique qu’elle souhaite atteindre.

 

 

entreprise libérée, inconvénients


Entreprise libérée, inconvénients
 d’un certain modèle de gouvernance

septembre 12th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Entreprise libérée, inconvénients
 d’un certain modèle de gouvernance”

 Revisiter son organisation et son management en s’inspirant du concept de l’entreprise libérée, les inconvénients d’une idéologie managériale qui fait le buzz !

Entreprise libérée, les inconvénients d’un processus déstabilisant

Il n’existe pas un “modèle à calquer” de l’entreprise libérée, les inconvénients d’une telle démarche sont propres à la culture de chaque organisation.

Cependant une des difficultés communes à toutes les entreprise est, sans conteste, l’optimisation du temps. La transformation d’une structure ancrée dans ses habitudes est obligatoirement chronophage et perturbante. Elle est généralement source de conflits et nécessite un management en capacité de les résoudre humainement.

 

 

Entreprise libérée, les inconvénients d’une crise annoncée

entreprise libérée, inconvénients


Libérer son entreprise est une action stratégique qui repose sur une réflexion et une préparation minutieuse. Cependant, malgré la qualité du travail en amont, les petits et grands succès vont devoir s’appuyer sur des échecs.

Toutefois on constate que cette vertu de l’échec ne fait pas partie de notre culture comme l’écrit si justement Charles Pepin dans son article L’échec la voie de la réussite. Se tromper génère souvent des réactions hérités de notre éducation, comme par exemple la culpabilité, la peur et la colère. Un état qui se partage, se propage et enfle jusqu’à potentiellement amorcer une crise.

 

“Les erreurs sont les portes de la découverte.” James Joyce

 

Entreprise libérée, des inconvénients humains autant qu’économiques

Vouloir faire évoluer son entreprise vers un mode managérial innovant et une organisation plus agile est une décision d’actualité. Cependant, le concept de l’entreprise libérée de par ses inconvénients sur le plan humain et économique ne peut être qu’une source d’inspiration et non une vérité.

C’est un changement de culture de l’entreprise qui va être entrepris. C’est un véritable projet qui aura un coût humain et économique. Un coût humain, car chacun n’est pas forcement prêt à changer ses habitudes, ses pratiques et ses comportements même s’il n’est heureux dans son quotidien professionnel. Un coût économique, car toute crise et désorganisation ont un impact direct sur l’activité de l’entreprise.

En conclusion, la prudence et la pédagogie sont de mise pour limiter les dysfonctionnements volontaires ou involontaires. Le management lui-même, par sa remise en question, doit trouver sa place juste.

 

 

management et gestion des conflits

Management, une gestion des conflits au quotidien, positive et constructive

septembre 5th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Management, une gestion des conflits au quotidien, positive et constructive”

 Peut-on éviter le conflit en entreprise ? Comment en faire une source de progrès et de croissance pour l’organisation ? Management et gestion des conflits, un savoir-faire gagnant !

Management et gestion des conflits, de quoi s’agit-il ?

Le conflit, par définition, peut être révélateur d’un dysfonctionnement ou naître de simples différences de points de vue. Le management et la gestion des conflits ou plus exactement leur résolution, impliquent nécessairement de la part d’un manager, des qualités humaines et relationnelles au dessus de la norme.

Ce n’est pas pour autant que le manager doit être un surhomme. Cependant aujourd’hui, il n’est plus possible de devenir manager “par hasard”. Ou au mérite grâce à ses seules compétences techniques ou encore du seul fait de détenir un diplôme. Le métier de manager est devenu complexe de part la cohabitation intergénérationnel des collaborateurs et de leurs attentes très différenciés.

 

Management et gestion des conflits : gérer l’irrationnel

Management gestion des conflits


L’expérience montre que les conflits sont inévitables et concernent chacun à tous les niveaux de l’entreprise. Comme dans tout contexte où il y a des enjeux, l’émotionnel joue un rôle important.  A ce chapitre, on retrouve très souvent la jalousie et les frustrations. C’est surprenant d’irrationalité !

L’entreprise est un lieu d’émotions fortes, quoiqu’on en dise.

Le manager a un rôle fondamental dans l’équilibre de l’organisation. Il doit lui-même bien se connaître, pour pouvoir prendre le recul nécessaire à un management et une gestion des conflits efficaces.

L’innovation managériale est un des moyens dont dispose le manager aguerri pour favoriser le dialogue et résoudre les phases d’opposition, précurseurs des conflits.

 

Exemple de management et gestion des conflits

Le conflit ne se résout que très rarement tout seul. Il peut être ignoré jusqu’à un certain point. Puis, il finira par exploser avec plus de violence et d’amplitude, là où on ne l’attend pas nécessairement. C’est la situation qu’ont vécu trois co-fondateurs d’une société de traitement et de recyclage de déchets électroniques. Entreprise de plus de 110 personnes, elle a bien failli exploser en vol du fait d’un conflit larvé entre deux co-fondateurs.

Tant que les trois dirigeants étaient sur la même longueur d’onde pour innover, construire et prendre des parts de marché, toute l’entreprise regardait dans le même sens. Seul l’objectif et l’envie de se dépasser ensemble comptaient.

Puis, est venu le moment ou l’activité s’est détendue. Il y a eu un commencement de divergence d’angle de vue entre deux ingénieurs co-fondateurs. Le dialogue s’est progressivement interrompu. La tension dans l’entreprise est devenu palpable. Des clans se sont formés. Personne ne comprenait vraiment se qui se passait.

Cette situation a durée près de 18 mois. L’entreprise toujours sur sa lancée était encore en mesure d’honorer ses contrats. En interne, le taux d’absentéisme a commencé à augmenter et les conflits interpersonnels se sont multipliés.

“J’étais moi même très impacté moralement et physiquement par le climat social que ce conflit avait fait naître” me dira Bernard Rague le troisième co-fondateur. Rétablir le dialogue en travaillant sur l’intelligence émotionnelle, confronter les idées, rétablir la confiance ont été les premières interventions urgentes à réaliser.

 

 

l'entreprise libérée, les avantages

Entreprise libérée, les avantages d’une telle organisation à la fois pour les salariés et le business

août 7th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Entreprise libérée, les avantages d’une telle organisation à la fois pour les salariés et le business”

L’entreprise libérée est un concept qui remonte aux années 90. L’entreprise libérée avec des avantages certains, continue d’inspirer les grandes entreprises et les startups. Le digital est aujourd’hui un de ses meilleurs alliés.

L’entreprise libérée, ses avantages face au numérique

Le numérique avec ses solutions légères et rapides de mise en œuvre, met de plus en plus en évidence les avantages de l’entreprise libérée. Il a littéralement « rapproché » les collaborateurs tout en permettant à la structure de s’assouplir et de s’alléger dans son organisation.

Certaines entreprises naissent libres, c’est le cas en général des startups qui évoluent dans un monde créatif et agile par excellence. D’autres réalisent le parcours de la libération en progressant à leur rythme.

Rappelons que l’entreprise libérée souhaite synchroniser à la fois l’épanouissement au travail de ses collaborateurs et la performance de ses résultats. C’est une démarche qui est dans l’ordre de l’évolution de notre monde économique actuel et qui répond globalement aux attentes des générations Y.

 

La communication augmentée, un avantage pour l’entreprise libérée

l'entreprise libérée, les avantages

Le digital modifie profondément  la communication transversale dans l’entreprise, un des points essentiels dans une organisation qui se veut réactive et performante. L’information peut désormais beaucoup mieux circuler et être partagée grâce à des outils collaboratifs de plus en plus efficaces. L’avènement des réseaux sociaux depuis plusieurs années a débridé les esprits et la parole.

Désormais l’envie de communiquer favorise le besoin de partager des idées, des propositions ou des constats. A l’entreprise d’organiser le flux des informations pour qu’elles soient utiles et constructives sans êtres envahissantes.

 

L’entreprise libérée, les avantages pour les managers

Les managers sont directement concernés par les avantages d’une entreprise libéré. Véritable ressource pour leurs collaborateurs, ce fonctionnement s’éloigne du modèle traditionnel. La pyramide hiérarchique, en s’aplatissant, leur donne plus de marge de manœuvre. Le manager devient avant tout un leader/facilitateur qui sait faire émerger les capacités de chacun dans son équipe.

En étant porteur de l’innovation managériale dans son entreprise, le manager permet à celle-ci d’améliorer ses performances. Son intérêt pour sa fonction et son métier est sans cesse renouvelée. Dans le mouvement et l’action, le manager alimente et transmet son enthousiasme, sa motivation et son engagement.

Pourquoi utiliser le management par projet ?

Pourquoi utiliser le management par projet dans son entreprise ?

août 1st, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Pourquoi utiliser le management par projet dans son entreprise ?”

Lorsque les entreprises veulent redonner du sens et de la cohérence pour les salariés, elles reconsidèrent en premier leur organisation. Il existe un autre angle approche  :  pourquoi pas le management par projet ?

 

Pourquoi utiliser le management par projet comme mode de fonctionnement ?

L’entreprise est un système vivant qui, comme tout autre organisme, se doit d’être adaptable à son environnement. Pourquoi utiliser le management par projet ? Tout simplement parce qu’il permet à l’organisation de moduler ses “règles de fonctionnement à partir et autour des projets à réaliser” (selon l’AFNOR – norme X50-115)

Une telle organisation ne remet pas en cause les processus de l’entreprise. Mais les intègre pour plus d’efficacité et de réactivité. La force du management par projet est de pouvoir créer le contexte et le cadre dans lequel vont évoluer toutes les ressources qui vont contribuer à la réalisation du projet.

 

Pourquoi utiliser le management par projet et quelles sont les contraintes pour les parties prenantes?

 

Pourquoi utiliser le management par projet ?

Le principe d’organisation du management par projet est une innovation managériale qui fait appel à la transversalité et la pluridisciplinarité. C’est un mode de fonctionnement qui permet de sortir des routines bien établies et d’introduire du changement. Le management par projet favorise la créativité, l’engagement et l’autonomie.

Un tel environnement est favorable au développement d’un projet qui est, par définition, un système ouvert. Cependant, fait d’incertitudes, le management par projet nécessite des méthodes et des moyens spécifiques pour gérer les inévitables aléas.

Dans le cadre d’un management par projet, les parties prenantes, elles, doivent avoir pour objectif premier d’apprendre rapidement à bien travailler ensemble. Les deux grands points de vigilances sont impérativement la capacité à se coordonner et à communiquer efficacement.

C’est pourquoi utiliser le management par projet nécessite une bonne gestion de la prise de risque et de droit à l’erreur.

 

Comment mettre en pratique le management par projet et pourquoi l’utiliser ?

Le chef de projet est la clé de voûte du système de management par projet. Il peut être soit à l’origine du projet, suite à une proposition de sa part. Ou bien avoir été désigné sur la base de ses compétences. Le chef de projet n’est rien sans l’équipe projet. Et celle-ci a besoin d’un référent et d’un garant pour s’organiser.

L’organisation idéale est celle qui  favorise le décloisonnement des métiers et des pôles d’activité. Chaque ressource est disponible le temps nécessaire à la réalisation du projet.

Le chef de projet a toute autorité sur son projet ou une partie de projet. Il n’a pas de pouvoir hiérarchique sur les membres de l’équipe. Sa seule autorité est son aptitude à être un leader reconnu. Le chef de projet sait donner du sens, fédérer, motiver, manager les conflits et entraîner chacun vers l’objectif commun.

Un seul projet peut très bien justifier la prise en charge par plusieurs chefs de projet successifs. En fonction de certaines étapes d’avancement.

Utiliser le management par projet c’est savoir laisser la place à l’erreur. Tout en fonctionnant en mode agile et étant tourné vers un seul objectif commun : la réussite.

 

climat social et le management des conflits

Le climat social et le management des conflits

juillet 25th, 2017 Posted by Entreprise libérée, Innovation Managériale, Management de projet, Management des conflits 0 thoughts on “Le climat social et le management des conflits”

Deux facteurs déterminants pour instaurer à la fois le bien-être au travail et la productivité de l’entreprise : la qualité du climat social et un management des conflits en mode constructif.

 

Quel est le lien entre climat social et management des conflits ?

Le climat social et le management des conflits sont étroitement liés. Le climat social reflète le degré de satisfaction au travail des salariés. C’est un facteur déterminant qui impacte directement les résultats de l’entreprise. Il est ressenti par tous « intra-muros ». Le climat social est immanquablement perçu à l’extérieur, par les clients et partenaires. D’un autre côté, le conflit est le numéro 1 des irritants sociaux. On aimerait bien s’en passer mais c’est impossible. Il est inhérent à tout système d’organisation qui réunit deux personnes qui pensent !

Les entreprises qui sont dans une dynamique de développement positif  l’ont bien compris. Elles ont intégré le climat social et le management des conflits comme deux éléments à manager pleinement et avec compétence. Les entreprises assurent ainsi leur bonne santé et dans le même temps, celle de leurs salariés.

 

Quels sont les conséquences d’un mauvais climat social et d’un management des conflits inexistant ?

 

Il n’est plus nécessaire d’argumenter sur le fait qu’un climat social tendu et délétère coûte cher :

Climat social et management des conflits

  • Pour l’entreprise, par un dysfonctionnement de l’organisation : turn-over élevé, absentéisme, non-qualité, règles non respectées, communication déformée, grèves, clients mécontents, etc.
  • Aux salariées, par un inconfort psychologique avec des conséquences sur la santé : désengagement, perte de confiance, dépression, maladies, suicides, etc.

Un tel contexte ne peut que produire du conflit ! Celui-ci devient alors très difficile à identifier et à gérer. Et pourtant le conflit se manage au même titre,  par exemple, que la communication.

Se trouvant devant un mur de plus en plus épais et haut, certains dirigeants, avec l’appui des managers, vont s’accommoder de la situation et préférer la « normaliser ».

Heureusement, le monde change et beaucoup de dirigeants sont conscients qu’il est possible de concevoir autrement une organisation. De grandes et moyennes entreprises font l’expérience, par exemple, du management par projet.

Ces entreprises innovantes sont attentives au climat social et à un management des conflits au quotidien.

 

Climat social et management des conflits, qui est concerné ?

 

Le climat social et le management des conflits dans l’entreprise sont l’affaire de tous : salariés et dirigeants. A chaque salarié de prendre conscience de ce qu’il veut vivre dans l’entreprise. Tout le monde peut endosser le rôle du grain de sable, c’est facile, cela peut être discret et rapporter « gros » !

Mais qui a vraiment envie de vivre sa vie professionnelle dans le stress et le conflit ? A mon avis très peu de monde. Les êtres, par nature, préfèrent se sentir bien et réaliser de belles choses. Seul un contexte dénaturé et des relations trop complexes peuvent encourager certaines personnes à vouloir exercer le pouvoir en divisant et en créant la confusion.

C’est au dirigeant d’être clair et vigilant. Sa tâche est unique et sa principale mission est de donner du sens à son entreprise.  Le dirigeant doit veiller à être compris de tous. Comme pour un chef d’orchestre, c’est de lui que part l’impulsion qui va animer chacun dans l’entreprise et synchroniser l’ensemble.

 

Rien n’est permanent, sauf le changement. Héraclite

Email: am.buloup@amandco.fr
Téléphone: 06 25 31 93 07

Articles récents: AM&Co

Et si votre parole faisait passer à l’acte ! Et si elle permettait d’augmenter vos ventes, de résoudre les problèmes, de motiver vos équipes, de construire des relations familiales seines…

Et si votre parole faisait passer à l’acte ! Et si elle permettait d’augmenter vos ventes, de résoudre les problèmes, de motiver vos équipes, de construire des relations familiales seines…

[vc_row][vc_column][vc_column_text] PARLER ET CONVAINCRE Une envie ? Un besoin ? Un rêve ? [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Un trac non canalisé et… patatrac ? Les mots restent bloqués dans votre tête et votre corps se manifeste désagréablement… Que vous soyez conférencier, chef d’entreprise, commercial, en recherche d’une nouvelle activité ou autre, vous êtes amené à prendre régulièrement la parole. Et […]

Innovation managériale et performance globale

Innovation managériale et performance globale

Quel est l’impact de l’innovation managériale sur la performance globale de l’entreprise ? Le bien-être au travail, un levier de croissance gagnant/gagnant ! Innovation managériale et performance globale, un mariage de raison   L’innovation managériale et la performance globale de l’entreprise répondent à un double besoin. D’un coté, on constate que de plus en plus […]